Accueil       Fonctionnalités       Plan du site      English

Image is not available
Slider

btn videos engbtn articles engbtn courses eng

Brouillard et fatigue

Dans le compte rendu d'accident officiel, l'accident a été attribué au fait que le pilote n'avait pas maintenu son altitude et le bon taux de montée pendant l'approche interrompue. 

Ayant 5 000 heures de vol à son actif, le pilote était aux commandes d'un avion affrété pour un vol de nuit. À destination, on annonçait des nuages fragmentés à 10 000 pieds et une visibilité réduite à 2 milles par du brouillard et de la brume sèche. À l'arrivée cependant, la météo était beaucoup plus mauvaise que prévue. Le système automatisé d'observations météorologiques (AWOS) signalait un ciel couvert à 300 pieds et une visibilité d'un demi-mille. Néanmoins, le pilote a signalé qu'il pouvait apercevoir la piste à travers le brouillard. Il a demandé et obtenu l'autorisation d'effectuer une approche contact. Pendant la descente toutefois, le brouillard a recouvert la piste et le pilote a dû interrompre l'approche. Puisqu'il lui restait deux heures et demie de carburant à bord, il a décidé de se mettre en attente jusqu'à ce que le brouillard se dissipe. 

Après quelques minutes toutefois, il a changé d'idée et a demandé l'autorisation de se rendre à l'aérodrome de dégagement où le plafond était de 8 000 pieds, la visibilité était réduite à 2 milles par le brouillard et l'écart entre le point de rosée et la température était d'un degré. Quand il est arrivé à l'aérodrome, la météo s'était beaucoup détériorée (un pilote au sol avait signalé que la visibilité était presque nulle). 

Sa première approche ILS n'a pas réussi, ni sa seconde. Pendant cette dernière, il a percuté le sol et s'est tué. 

Le pilote travaillait à temps plein le jour dans l'entreprise familiale, et il pilotait la nuit pour une compagnie d'affrètement. Au moment de l'accident, il n'avait accumulé que six heures de vol environ, mais il était réveillé depuis plus de 21 heures. 

La véritable cause de cet accident est la fatigue.

En association avec l’:

aopa logocopa logo

sar logo

Nous tenons à souligner le soutien financier du gouvernement du Canada tout particulièrement le Fonds des nouvelles initiatives en Recherche et sauvetage (FNI RS)